Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Contraste

vendredi 13 mars 2015

Wai-O-Tapu

Je m'emmêle les pinceaux avec tous ces noms en W-WH... !

Entre Taupo et Tongariro, nous marquons l'arrêt à Wai-O-Tapu pour visiter l'endroit où l'activité volcanique de la NZ est parmi les plus fortes. On connait tous la photo de Yann Arthus Bertrand !

Qui veut des arcs en ciel en trouvera ici. L'odeur d’œuf pourri nous poursuit mais ça vaut le coup et nous sommes sous la pluie mais c'est encore plus magique. A commencer par la "palette de l'artiste" (tu m'étonnes).

wai_o_tapu_3.jpg

Au fond, la partie fumante, c'est la "piscine de champagne". En fait c'est un peu une sorte d'eau pétillante, qui m'a fait rêver toute la nuit d'un bain de champagne. Aussi beau à écouter qu'à regarder :

wai_o_tapu_2.jpg

P1030450.jpg

La ballade dure presque 2h et nous donne un bel aperçu de tout ce que peut signifier un volcan, jusqu'au piscines de boue bouillonnantes qui donnent super envie (mais mieux vaut éviter je pense le nettoyage par le vide). 

P1030464.jpg

Clou du spectacle, alors que nous pensions en avoir pris plein les yeux :

wai_o_tapu.jpg

Promis j'ai juste refait les niveaux car avec la pluie c'était un peu plat. Mais la photo ne reflète même pas à quel point le lac est fluo ! C'est donc bouche bée que nous avons regagné le van pour aller vers le Tongariro National Park (le Mordor) pour notre trek de 3 jours. 

jeudi 12 mars 2015

Taupo jumpin'

Stop à Taupo pour une seule raison : un saut de presque 50 mètres que je laisse à Leeloo et Tof. Pour ma part je filmerais l'exploit, bien ancrée sur la terre ferme :)

Le spot de saut est sublime je dois l'admettre et je prépare une petit vidéo qui vous en mettra l'eau à la bouche. 

taupo_2.jpg

taupo_3.jpg

taupo_1.jpg

Pour ma part j'ai trouvé mon bonheur dans une source chaude naturelle qui rencontre la rivière glacée. Un peu fréquentée mais ça ne fait pas de mal de voir des gens après des jours entiers au fin fond de nulle part ! 

taupo_4.jpg

mercredi 11 mars 2015

Rotorua la sulfureuse

Encore un peu de route, toujours aussi époustouflante, un stop à Mount Manganui dans les Hot saltwater au pied de la montagne, et nous arrivons à Ngongotaha, au dessus de Rotorua, ville des sources chaudes et geysers de souffre. Dans l'idée, ici encore nous aurions aimé passer notre temps dans les sources chaudes de la ville mais les prix sont exorbitants. 

PANO_20150311_135830.jpg

(photo by Tof)

Mais la ville n'a pas que cela à offrir, elle est entourée de parcs forestiers, de forêt de séquoias géants, de lacs colorés et de vallées moutonneuses. Nous dormons sur le lac Rotorua, dans une petit spot où nous avons pu nous plugger et charger nos appareils (esclaves de la technologie que nous sommes). 

Au réveil, la brume qui recouvre le lac est une merveille. On distingue à peine les vallées du côté opposée. Les canards et les mouettes s'en donnent à cœur joie. 

20150310195354.jpg

Décollage pour le seul spot gratos du coin, la Redwood forest de Wakarewarewa. Nous filons d'abord jusqu'aux Blue lake et Green Lake et suivons un sentier de forêt magique : pins géants et fougères arborescentes descendent à pic dans le lac. On devait se prendre la pluie mais la chance nous sourit, nous avons de superbes lumières. 

P1030378.jpg

P1030400.jpg

P1030435.jpg

Halte déjeuner + baignade devant le lac Tapeka. Eau fraîche mais vue imprenable. J'y serais restée des heures. 

IMG_20150311_124337.jpg

Puis redémarrage tranquille vers la Redwood forest. Les Séquoias vertigineux sont rouges (d'où le nom j'imagine). Tof est comme un gosse, il nous a bassiné toute la journée pour voir les séquoias. Bon choix babe. 

P1030416.jpg

IMG_20150311_134923.jpg

Nous avons marché bien 3h dans la forêt aujourd'hui. Demain sera sûrement dédié à la détente dans un spa sulfureux. Qu'au moins nous bénéficions de l'odeur d’œuf qui prédomine ici. 

Edit : la pluie nous a épargnés hier mais pour tomber de plus belle aujourd'hui. Occasion donc de se caler sur internet, peut être de visiter le musée, avant de redescendre vers Taupo avec au programme :sources chaudes encore, saut à l'élastique, et préparation pour le Tongariro National Park BOUYAKAAA

dimanche 8 mars 2015

Péninsule de Coromandel

Tof est (enfin) arrivé samedi 7 à 7h du mat. Après avoir fêté notre départ avec Otto et les 3 autres Couch Surfer de la maison hier soir avec une bouteille de rhum, nous avons du décoller à 6h pour arriver à temps. 

Finalement c'est Tof qui me coure après car j'ai raté sa sortie...

Retrouvailles écourtées par notre redémarrage automatique vers la péninsule de Coromandel. Hors de question de rester encore dans Auckland (nous y avons passé presque 2 semaines en tout c'est suffisant), et Tof est chaud pour repartir sur les routes.

P1030324.jpg

Nous avons roulé presque 7h jusqu'à Colville avec plusieurs stop à Thames, Coromandel, mais aussi sur les nombreux points de vue de la route fabuleuse et sur de magnifiques plages de sable blanc. Ici les plages sont immenses et très sauvages, nous nous y arrêtons dès que possible.

IMG_20150307_125905.jpg

P1030330.jpg

IMG_20150307_135422.jpg

Arrivés à Colville nous avons installé le campement dans un endroit perdu au milieu de nulle part, avec pour voisins les fermiers du coin. Laurie et Diana animent notre soirée avec leurs histoires de kiwis bien d'ici. 

IMG_20150308_091336.jpg

Lendemain, départ pour le free camping de Cooks Beach, un petit spot en bord de mer complètement hors du temps. On peut y pêcher des palourdes et se baigner dans une eau à température supportable. Nous y sommes arrivés à marée basse, ce qui nous a permis de marcher sur l'immense plage de sable blanc pour une session photo. Le spot paradisiaque. 

P1030342.jpg

Quelques kilomètres le lendemain et nous étions à Hahei beach, au départ de laquelle une marche d'une petite heure nous a menés à Cathedral Coves. Un peu de monde mais malgré tout sublime. La baignade était fraîche mais après la chaleur de la marche, bien agréable. J'aurais aimé pousser en kayak jusqu'au Blow Hole mais les sorties sont hors de prix, pas moins de 100$ la demie journée... 

P1030365.jpg

Clou du spectacle dans le coin, la Hot Water Beach. Nous déjeunons aux abords de la plage en attendant la marée basse car ce spot hyper réputé offre la possibilité de fabriquer son propre spa naturel dans le sable. Nous arrivons au lieu dit déjà surblindé. Certains on creusé des véritables piscines que nous envions en bavant. A nous de chercher un spot pas trop près des gens, mais surtout un spot ou l'on peut se tremper ! A certains endroits, l'eau est bouillante et il est impossible d'y tremper un doigt de pied. 

hotpools.jpg

Nous finissons par squatter le bassin d'une famille partie reprendre la route. 2h de barbotage à même le sable dans une eau fumante :) Il s'agit en fait d'une poche de lave à vingt mètres sous le sol qui chauffe l'eau des canaux (d'ou le fait que certains endroits soient brûlants et glacés à 20cm d'écart)

P1030356.jpg

Nous filons ensuite directement vers le sud, dormons une nuit sur la plage d'Opoutere, puis repartons le lendemain pour atterrir au dessus de Rotorua, la ville sulfureuse. La route continue de nous émerveiller. Chaque virage nous découvre des points de vue incroyables.

mercredi 4 mars 2015

Home sweet home

Ca y est ! Nous sommes sur roues :)


P1030336.jpg

dimanche 1 mars 2015

Urupukapuka Island

Cela faisait 3 ou 4 jours que j'entendais "Go to Urupukapuka", "C'est à voir !"

Et voilà que Vanessa, la colloc de Carl nous propose d'y aller dimanche avec elle. Très peu de mots et aucune photos pour partager les paysages époustouflants que l'on découvre derrière chaque colline, chaque butte, chaque pas. 

DSC_1712.jpg

DSC_1650.jpg

DSC_1638.jpg

Nous avons marché près de 3h, up and down, up and down, mais il n'y a pas un moment de déception. Bien au contraire, chaque montée difficile est vite oubliée devant un paysage digne des plus grands effets spéciaux. 

DSC_1709.jpg

DSC_1637.jpg

Nous ne savions plus ou regarder. A perte de vue, de la beauté rien d'autre. 

DSC_1611.jpg

Ca y est j'y suis dans cette Nouvelle Zélande aux paysages immenses et déroutants. 

DSC_1613.jpg

DSC_1722.jpg

PS : Nous avons fait les 250 km entre Russel et Auckland en (littéralement) 4 coups de stop : la mère de famille, le taxi qui ne nous fait pas payer la course, l'espagnol vendeur de brocolis (à l'odeur dans la caisse) qui nous dépose à un meilleur spot de stop, et Mike le chargé de prod de spectacle pour les 150 bornes restantes. En 4h nous étions rentrées :)

jeudi 26 février 2015

Bay of Islands - Russel

Quelle douce sensation que de se sentir étrangère (lorsqu'on est bien accueillie j'entends). Surpassement de soi à chaque instant : la langue, la rencontre, le comportement. Nous sommes arrivées à Pahia, dans la Bay of Islands lundi soir après quelques heures de bus. Nous dormons dans une auberge car notre Couch surfer nous a fait faux bond. C'est tout de même l'occaz de boire quelques verres avec des backpackers et de profiter d'une douche chaude car nous sommes prévenues, à Russel, l'eau est rationnée ! 

Nous profitons du lendemain pour visiter Waitangi où ont été signés les accords (de Waitangi donc) traçant les principaux axes de la cohabitation Maoris/Colons anglais. Accord qui a pour résultat que le peuple néo zélandais vit en parfaite harmonie, sans communautarisme et laissant les mêmes chances à tous.

DSC_1492.jpg

Le lendemain, nous prenons un ferry pour atterrir à Russel ou Carl nous accueille. Attention les yeux ! Une succession de criques et de baies magnifiques où mouillent les voiliers et surfent les blonds. Carl tient un Coffee Truck sur la plage de Long Bay. Le meilleur café de la ville. Il nous présente sa colloc Vanessa (italienne en PVT aussi) et nous apprend qu'on ne peut dormir chez lui car il y a déjà une CouchSurfeuse dans la place. 

DSC_1518.jpg

Qu'à cela ne tienne, nous dormirons chez son ami Jaimie. Que demander de plus quand tu dors sur le canapé d'une villa sur la plage dans une colloc de gars au top ? Les grandes baies vitrées nous donnent vue sur la mer et les étoiles et laissent passer le son des vagues. Oh bon sang de bonheur :)

DSC_1509.jpg

DSC_1515.jpg

La grande fiesta du lendemain nous fera connaître dans toute la (petite) ville de Russel. Nous rencontrons de super personnes et notamment j'accroche bien avec Vanessa. 

Et nous nous laissons porter par le rythme de la vie ici : fête, apprentissage du Maori, ballades, bateau, yoga...

DSC_1516.jpg

Ici personne ne ferme la porte de chez lui. La Nouvelle Zélande est un pays assez strict, très carré, mais les gens sont du coup tellement plus zens, tolérants et respectueux. Ils ne se craignent pas les uns des autres. Le fait de respecter ne serait ce que leur pays (on pourrait lécher les trottoirs) est déjà une belle preuve de la mentalité. D'ailleurs tout le monde marche pieds nus. Et ne parlons même pas de la sympathie des kiwis. 

Lee, que nous avons rencontré à la fameuse soirée, nous invite le lendemain sur son bateau pour une journée de pêche et de wake board. Première fois que je pêche à la ligne, qui l'eut cru ? Option qui nous permet d'éviter les circuits touristiques. Le lendemain soir au dîner, c'est LANGOUSTE ! De la mer à l'assiette sans détours :)

DSC_1563.jpg

DSC_1539.jpg

DSC_1565.jpg

DSC_1588.jpg

dimanche 22 février 2015

Muriwai Beach

Première grande plage Néo Zélandaise, aux abords d'Auckland. 

Otto nous emmène découvrir Muriwai beach, grande langue de sable noire aux vagues fracassantes sur lesquelles tentent de surfer des centaines de personnes. 

DSC_1435.jpg

DSC_1439.jpg
Merci à lui qui éclaire nos semaines de recherches à Auckland :) Une belle montée des marches nous donne accès à un joli point de vue. A droite, la plage. A gauche la plage. Au milieu, une colonie (que l'on sentait déjà depuis la bas de la montagne)...

DSC_1465.jpg

DSC_1463.jpg
DSC_1448.jpg


Nous n'avons fait que rire et boire avec Otto, avec son humour sarcastique et ses allusions déplacées. Il garde nos sacs cette semaine alors que nous partons visiter la Bay of Islands. J-10 avant d'avoir notre van. 

DSC_1459.jpg

DSC_1458.jpg

vendredi 20 février 2015

Auckland

Les premiers temps d'un backpacker en Nouvelle Zélande sont toute une aventure : de l'ouverture d'un compte à la recherche de van, en passant par la recherche de couchsurfer pour ne pas trop se ruiner dans les Guest Houses, tout cela prend du temps. D'où mon silence passager, mais nous ne sommes plus loin du démarrage de notre trip. 

Adam, le fameux Kiwi adorable qui nous a prises sous son aile, nous a hébergées pendant plusieurs jours. Ce qui nous a permis de passer de longues heures tranquilles à chercher des vans, prendre des rendez vous et tester les bêtes. Nous avons donc fini par trouver notre bonheur mais notre petite maison ne pourra être dans nos mains que le 5 mars. 

Les petites paperasses à faire nous ont données l'occaz de visiter la ville. Ici on affiche fièrement ses actes (il a fallu 20 minutes pour que le "Mariage pour tous" soit voté). Pas si étonnant pour le premier pays à avoir donné le droit de vote aux femmes :)

DSC_1382.jpg

Nous avons ensuite décidé d'aller prendre un peu l'air hors de la ville dans le North Shore (grande banlieue de Auckland) où l'on peut enfin aller à la plage, profiter du beau temps et voir les baies sauvages aux abords de la ville. Le plus dur est fait, autant prendre le temps de se poser :)

Nous avons donc atterri chez Otto, le Sud Africain qui reçoit énormément de Couch Surfer chez lui. Il nous trimbale aux alentours pour découvrir les parcs, plages et ballades déjà magnifiques (Et nous sommes toujours à Auckland !)

DSC_1421.jpg

DSC_1420.jpg

La semaine prochaine, nous devrions partir une semaine dans le Nord, car la frustration est grande de ne pouvoir se déplacer dans notre van. Impatientes que nous sommes toutes les deux :)

Bientôt des images ! 

Bisous plein

dimanche 8 février 2015

Welcome in New-Zealand

Nous voici arrivées en nouvelle Zélande. Waow ... Je n'aurais jamais pensé que ce rêve puisse se concrétiser aussi rapidement ! Mais ça y est, nous avons perdu 20° en 3 heures et passons pour des folles en sortant nos doudounes sous 20°… 
En attendant le shuttle qui nous amènera au backpack, au moins 10 personnes viendront nous demander si nous avons besoin d'aide ou ce que l'on cherche. On ne nous a pas menti, les kiwis sont très prévenants.
Le fat cats backpackers, où nous dormons ce soir, est une communauté (presque) auto-suffisante et nous mangeons les légumes du potager, notamment une salade de... Peaux de concombre ! Crise de rire... Cette première nuit nous dépanne bien et nous prenons le bus le lendemain pour Tauranga et le festival One Love.
C360_2015-02-06-17-46-05-260.jpg

Waow choc : organisation au top (avec mon expérience des festivals je suis alerte). Les bracelets sont munis de puces que l'on crédite pour acheter à boire. Les ventes d'alcool sont limitées : si tu as l'air bourré, on ne te vend pas d'alcool (ou comment chacun prend ses responsabilités). Pas une minute de retard dans le line-up (voir même de l'avance). Clou du spectacle, les flics (aussi souriants que les videurs) prennent la pose sur les photos des festivaliers, prenant dans leurs bras les filles surexcitées.
Côté public, c'est le défilé des tenues les plus loufoques et l'ambiance est vraiment bon enfant. La population est hyper cosmopolite et les différentes communautés semblent vivre ensemble en harmonie. Les kiwis semblent timides mais moins coincés que nous.
Le stop fonctionne à merveille.
C360_2015-02-07-15-24-29-911.jpg

Nous rencontrons Adam, qui nous prend en stop pour nous déposer au festival (Nous sommes à Mount Maunganui). Nous content de nous dépanner ainsi, il nous propose de nous ramener lundi à Auckland ! Au top, même pas besoin de chercher. Sauf qu'en plus de cela, il nous ramène à 40 bornes de Auckland centre, chercher nos gros sacs (laissés à la communauté le temps du festival) et nous dépose ensuite en centre ville dans notre nouvelle auberge. 
Et non, ça ne s'arrête pas là, il nous héberge si nous en avons besoin et nous a filé une carte SIM néo zélandaise pour que nous puissions faire nos affaires (banque, van, colocs, taf...).
Euh... On revient au début ? En France combien se seraient arrêtés pour nous déposer au festival ?
L'aventure démarre donc parfaitement. Prochaine mission : trouver notre van pour démarrer la grande ballade de l'année en commençant par l'extrême Nord.
Et ce petit message imprimé sur les bouteilles d'eau. Bien à point en effet, cela fait déjà un an qu'une page s'est tournée pour moi ! 
C360_2015-02-07-14-45-12-111.jpg
Pour assurer les discussions en anglais, work in progress...
Bez & Becs

mardi 3 février 2015

High Technology ! La carte de nos déplacements Calédoniens

Voici un lien pour voir les spots que nous avons visité en Nouvelle Calédonie. ICI

Reste à ajouter Ouvéa et Maré mais mes compétences d'utilisatrice de Google Maps ont trouvé leur limite à ce niveau. Tof à la rescousse et ça devrait pouvoir être bon. 

samedi 24 janvier 2015

Hienghène ou le spot de malade !

Hienghène reste mon gros coup de cœur de la grande terre. 

Camping au top, accueil généreux et rigolades au possible. Agnès nous enseigne l'art du feu, ce qui devrait nous servir pour la Nouvelle Zélande. 

DSC_1140.jpg

Les filles arrivent même à dégoter des bougies pour me les faire souffler pour mes 31 ans. Lendemain, baptême de plongée. Visibilité zéro, trop de particules. Mais sensations géniales. C'est bon, je me remets à la plongée. Leeloo m'accompagne, ma biche, mais en prenant sur elle, elle se jette à l'eau, blême. On passera le niveau 1 en Nouvelle Zélande !

PICT0306.jpg

PICT0318.jpg

Pour le reste, la côte Est est une vraie merveille. Je vous laisse admirer :)

DSC_1116.jpg

DSC_1135.jpg

DSC_1114.jpg

DSC_1092.jpg

jeudi 22 janvier 2015

Poigam et le bout du monde

Les routes en Calédonies sont plutôt pas trop mal à cela prêt qu'on ne sorte pas des voies principales. Les moindre écart vous en coûtera au mieux des amortisseurs, au pire, des cervicales. 

Pour autant, on ne peux faire le tour de la Calédonie sans en visiter le dernier caillou dans l'extrême Nord, à Poingam et Boat-Pass. Après quelques 60 kilomètres de piste, nous y voilà, au Relais de Poingam, un camping-gîte-écolo entièrement fait avec le matériel sur place (tables et chaises en pierres ou en bois, piscine d'eau de mer, sel fabriqué par le boss...).

PHOTO PANNEAU A L'ENTREE

Accueil magnifique par l'équipe du camping et nous y mangerons même le soir pour goûter le fameux repas à base de poisson (Tazar + Carangue). 

Le seul grand danger ?

DSC_1017.jpg

Toujours en hamac, je le suspend généralement au dessus de la mer, et Ô grand bonheur je vois les étoiles et écoute les vagues. Sauf quand la pluie s'y met et que j'échoue dans la voiture... 

Le lendemain, nous faisons un saut à Boat Pass, le dernier caillou de l'île puis redescendons sur la côte Est. 

Et là démarre les paysages qui t'en mettent plein les yeux. Végétation hyper variée, montagnes et falaises, cascades, chevaux sauvages, bras de rivière qui rejoignent la mer (chose que je n'avais jamais vue !), bref la totale.

PHOTO PANOMARIQUE RIVIERE MER

DSC_1040.jpg

Sans parler des gens qui te saluent sur la route et dans les Nakamal. 

Un bras de rivière se traverse en bac, car trop large pour faire un pont. En passant sur le col précédent, voici le genre de paysage que l'on croise.

PHOTO LANGUE DE SABLE ET MONTAGNE
PHOTO DU BAC

Nous nous arrêterons à Hienghène pour fêter mon anniv, tant mieux, c'est le meilleur spot que l'on ai fait. Plongée, rencontres, rigolades, feu et grillades... 

KEEP CALM AND KIFF LIFE !

samedi 17 janvier 2015

Tour de Calédonie

Nous voici parties à quatre filles, voiture chargée comme pas possible, et après une bonne partie de Tétris pour y rentrer le matos des unes et des autres, pour faire le tour de la Calédonie.

Nous démarrons par la côte ouest, la côte des cow-boys, les caldoches, descendants des colons et des bagnards. En fait, toute la côte Ouest est assez sèche et occupée principalement par les propriétés terriennes des caldoches, qui t'accueillent au fusil si tu rentres chez eux. La côte Est est bien plus verdoyante, pleine de cascades et habitée par les Kanaks. On y rencontre plus facilement des gens qui te saluent et sont beaucoup plus chaleureux. 

Premier stop à Poé, immense plage de sable blanc mais les 30 premiers mètres de l'eau sont des herbiers qu'il faut traverser pour arriver à se baigner. Le véritable intérêt de Poé, c'est la baie des tortues, une crique à quelques kilomètres de là, absolument magnifique, dominées par les pins colonaires et encadrées par les falaises. On peut y voir un homme face à la mer. 

DSC_0962.jpg


PHOTO

Dans les énormes vagues on voit des tortues chasser, ce qui nous occupe un bon moment. 

PHOTO

Après deux nuits, démarrage pour Kumac, ville sans grand intérêt car très petite. On y croisera quand même un chasseur de tortues bouuuuuuh ! Sur la route nous nous arrêtons au cœur de VOH pour monter en haut de la colline et pouvoir y observer le fameux cœur photographié par Yan Arthus Bertrand. 

Un four crématoire carrément ! 70° dans la côte. Mais après une heure et demie de marche, la vue en vaut le coup. On ne voit pas très bien le cœur car trop en biais, mais la vallée nous offre un panorama spectaculaire. 

DSC_0969.jpg

Puis nous avons enchaîné avec l'extrême Nord de l'île, à Poigam (où l'on trouve les salines, et le dernier caillou de l'île à Boat pass). Puis en redescendant vers Nouméa par la côte Est nous avons vadrouillé dans les magnifiques cascades de Tao, Hienghène, Poidimié, îlot Tibarama... On croise une végétation magnifique (pins colonaires, palmiers, cocotiers, papayers, ...), une mer sublime, et des gens adorables. 

Les filles m'ont payé un baptême de plongée pour mon annif, ce qui a largement réactivé mon envie de plonger et de passer mes niveaux, ce que Leeloo et moi comptons bien faire en Nouvelle Zélande. 

PHOTO des 4 fantastiques

10 jours de camping pendant lesquels nous avons découvert l'animal du camping, qui sévit tous les soirs et parfois même pendant la nuit ! Oui, le "gonfleur de matelas pneumatique" est un animal sans pitié. 

vendredi 16 janvier 2015

Chavoyage !

J'ai découvert récemment le KAVA, une plante du Pacifique qui pourrait s'apparenter au poivre, et qui est utilisé depuis des millénaires dans tous les aspects de la vie dans le Pacifique. 

Ici en Calédonie, on parle d'aller "lever un sel" au Nakamal (lieu où l'on boit le KAVA). En occident c'est d'ailleurs une plante qui peut être utilisée contre le stress, l'anxiété, ... Tu m'étonnes ! 

"Chavoyage !" me dit Jeannot, "Viens donc lever un sel" ! 

Après l'avalage du Smecta, anesthésie de la bouche et stonification des neurones ! L'ambiance dans le Nakamal s'en ressens, on reste calme, on joue de la musique et on rit, entourés de vieux et d'enfants. 

C360_2015-01-06-18-17-59-243.jpg

Autant dire que c'est une ambiance plutôt agréable. 

Boire du KAVA c'est aussi respecter la plante, les ancêtres et les coutumes kanakes. Cela me rappelle les shot de sodabi au Togo dès 8h du matin pour discuter et débattre. 

Comme dans de nombreuses cultures, on se retrouve autour d'une drogue douce, d'un verre de vin ou d'alcool à 90°, et on parle, on refait le monde. 



Maré

J'ai découvert ces derniers jours parmi les plus belles îles que j'ai pu voir. Maré, qui fait partie des îles Loyautés en Nouvelle Calédonie est une véritable beauté, encore très sauvage et où le calme règne sans la moindre fausse note. Même la journée de pluie non stop le premier jour et les crabes qui t'attaquent la nuit dans ton lit, rien n'est venu gâcher le bonheur d'être là. 

DSC_0889.jpg

En passant devant les criques en bord de route, nous croisons des dauphins qui sautent dans la baie ! Difficile de partager la magie (et désolée pas de photos, je n'en ai profité que pour moi :) )

Maré a des allures de Thaïlande avec ses gros rochers qui bordent les différentes baies et le mélange de cocotier et de pins colonaires est une merveille. 

DSC_0922.jpg

La Nouvelle Calédonie est une étrange île, où l'on sent à la fois les tensions entre les communautés, mais où pourtant les gens se saluent et sont aussi chaleureux que les africains. Accueillies chez les gens pour partager un bougna ou simplement une discussion sur l'indépendance du pays, nous ne cessons d'apprendre sur les philosophies et les valeurs qui règnent chez les kanakes. 

Alors que Nouméa est appelée "La Blanche", les îles Loyautés sont réellement au centre de la culture Kanake. C'est là qu'on y parle les différentes langues, qu'on y entretient les différentes coutumes, et qu'on y accueille le mieux les visiteurs. 

Nous partons pour un tour de la grande terre avant notre grand départ. Bisous, bonne année et surtout prenez soin de vous. 

Love & Dream

DSC_0919.jpg

dimanche 11 janvier 2015

Aujourd'hui j'ai pris le taxi :)

IMG_1405.JPG

vendredi 2 janvier 2015

Fuck 2014 ! Welcome 2015 !

L'année 2014 a été pour moi l'année des grands bouleversements et des grandes décisions. Ce fut dur mais salvateur et je suis maintenant sur la route de ma nouvelle vie, entourées des gens que j'aime, retournant vers les valeurs auxquelles je crois. Nouvelle Calédonie, Nouvelle Zélande, que du neuf, et la vie ne cesse de me montrer que j'ai fait le meilleur choix qui soit.

D'abord les rencontres merveilleuses que je fais. Des gens épanouis et entiers, qui ne moralisent ni ne jugent, mais valorisent et encouragent tes choix. Ils connaissent la difficulté du voyage et ses merveilles car tous ont pris le risque de partir et de faire des erreurs, des mauvais choix. Je me sens dans mon élément. 

Au détour d'une rue Calédonienne, je me suis trouvée nez à nez avec un ami d'enfance, Rovin, nous étions ensemble en maternelle à Mayotte : merci la vie pour ces signes merveilleux. 

Le nouvel an quant à lui a été placé sous le signe de la surprise et de la sérénité. Arrivés à 6h du mat' le 30 décembre sur l'îlot Signal à quelques 30 minutes de Nouméa, l'équipe de 18 potes chargés comme des boeufs s'est installée tranquille sur le meilleur spot de l'îlot. Heureusement que nous sommes arrivés la veille car les bateaux n'ont cessé de déverser des dizaines de gens venus fêter la nouvelle année loin de la ville. 

DSC_0791.JPG

C360_2014-12-30-07-04-52-634.jpg

La première nuit m'a permis de découvrir la Péterelle. Ce charmant oiseau est une sorte de poule noire à bec crochu qui sort la nuit afin de pousser continuellement son merveilleux cri : le "bébé égorgé" ou "ronfleur au bord de la mort". Crise de rire toute la nuit à imaginer 10 000 bébés en train de pleurer dans la nature. L'oiseau creuse donc des galeries souterraines, et s'envole parfois afin de nous laisser admirer ses atterrissages en mode "roulé boulé". Mon hamac donne vue sur les étoiles la nuit et sur la mer le matin. Je plane à 10000...

C360_2014-12-30-08-32-54-808.jpg

Installation du campement, puis visite des fonds marins environnants : requins, tortues (au moins 7 !), Napoléons, perroquets.... Ce n'est pas l'un des plus beaux lagons du monde pour rien. Yannick nous a péché un énorme Tazar que nous avons dégusté cru en salade tahitienne, puis grillé au barbeuc. Pendant ce temps, Leeloo a coordonné la préparation du rougail (3 réunionnaises sur place = rougail saucisses obligé pour le nouvel an)

DSC_0794.JPG

DSC_0835.JPG

La nuit du 31, nous avons même aperçu une tortue en pleine ponte, plutôt un beau présage pour 2015 non ? 

P1000605.jpg

Nous avons donc festoyé de la plus belle des manières, dansé avec les quelques jeunes qui s'aventuraient hors de leur campement pour souhaiter la bonne année. A minuit, nous avons vu la grande terre et Nouméa s'embraser de feux d'artifice. J'ai fait des rencontres magnifiques et souhaite le meilleur à tous ces gens qui mènent leur vie comme ils l'ont décidé. C'est beau à voir. 

Chaque soir, bataille de coucher de Soleil. 2014 s'en va tranquillement à ses souvenirs. 

DSC_0822.JPG

DSC_0825.JPG

Nous n'avons pas fait les fiers ce matin lorsque le bateau traversait des creux de 2m. Mais arrivés à bon port nous consacrerons la journée à dormir pour nous remettre de ces 4 jours de Koh Lanta de luxe. 

Big up aussi à tous mes amours qui sont en France, je vous aime et vous souhaite tout le meilleur pour cette nouvelle année qui démarre. Il ne manque que vous pour atteindre la perfection totale. 

2015, l'année de tous les possibles. Bye bye 2014, welcome 2015.

Je vous embrasse, vous aime, et pense à vous à chaque instant.

lundi 29 décembre 2014

Magic Tree

Tous les jours en me levant je vois cet arbre incroyable sorti d'on ne sais où.

Magic_Tree.jpg

Merci à lui de me donner cette petite magie quotidienne. 


samedi 27 décembre 2014

Coucher de Soleil sur la baie de l'orphelinat

Nouméa réserve quelques surprises à qui sait les saisir :)

Baie_de_l_orphelinat.jpg

- page 2 de 8 -