Cela fait 10 ans que Max attend que je me ramène ici en Australie et c'est chose faite. Enfin à Sydney, la ville du melting pot. Les soirées s'enchaînent et je swap de l'anglais à l'espagnol en passant par le français. Bonheur. 

L'Australie étant le pays du surf, je n'ai donc pas eu le choix de monter sur une planche dès ma première semaine. Nous avons filé à 4h au Nord de Sydney avec une bande de 19 personnes déjantées pour surfer sur les vagues de Boomerang beach et de Seal Rocks. Nous dormons dans une villa extraordinaire avec piscine, barbecue géant, deck immense et bush derrière qui nous permet de rencontrer Kookabura et autres oiseaux colorés du pays. 

IMGP0083.JPG

IMGP0099.JPG

Le soir, nous cuisinons pour un régiment et faisons la fête jusqu'à l'aube. Chaque personne dans cette maison semble un peu dérangée et j'ai encore des crampes de rire. Il ne me faut que quelques minutes pour avoir l'impression de faire partie de cette bande de fous. 

P1040878.JPG

La journée nous partons surfer et heureusement il y a tous les niveaux. Je ne me sens donc pas trop seule quand je me fait emporter dans la Washing Machine et pense y laisser ma peau. Avec Jo, ma choupette anglaise, nous comptons nos bleus et blessures. Pour ma part, je me suis pris un surfer sur le coin de la tête et je m'en sors donc avec des bleus sur les hanches, les côtes, les bras, un doigt de pied à moitié foulé et une bonne coupure au pouce (ça c'est en épluchant une courgette).

P1040899.JPG

Pour autant, je reste déterminée et tente de choper les vagues. Le dernier jour je ne suis pas loin de réussir à me lever, mais je suis surtout amoureuse. A mon retour, investissement dans une planche (après le matos d'escalade). Pour la première fois de ma vie j'ai regardé l'océan d'un œil différent, à savoir, tenter de le comprendre et de maîtriser ses humeurs. 

IMGP0132.JPG

Quand je suis à bout de forces, je regarde les copains et les encourage en hurlant sur la plage ou je regarde les dauphins les rejoindre pour surfer avec eux. 

IMGP0139.JPG

IMGP0114.JPG

IMGP0150.JPG

L'Australie a certes ses côtés très anglais que nous pouvons avoir du mal à accepter en bon français, mais je comprends sa réputation de nouvel eldorado. 

Avec les Mims nous démarrons la réalisation d'un short movie que j'espère pouvoir vous diffuser avant mon départ. Bisous bleus.