Juste un post pour vous raconter mes aventures interminables de déplacements en Bolivie. En plusieurs étapes.

De Quila Quila à Sucre : Le transport en camion. Une expérience (qui restera unique) avec 150 personnes dans un vrai camion sur une route à flanc de montagne gravillonnée (a pas peur... a pas peur...)

De Sucre à Cochabamba : Je prend un bus normal partant de Sucre à 18h30 pour arriver à Cochabamba à 5h du mat. Le trajet commence tranquille bien que nous traversions quelques éboulements boueux et flippants (tout le monde qui crie, et un bolivien qui crie dans un bus bolivien ça rassure pas) mais deux heures de routes plus tard c'est la cata. Un éboulement de 2m suivi d'un autre de 4m50. 20 bus et camions arrêtés... Les chauffeurs disent OK, on va réparer ça, dormez un coup on repart demain. Au final, avec leurs pauvres pioches et pelles, ils ont décidés de faire marche arrière vers Sucre (je sais pas comment vu que j'ai fermé les yeux au demi tour sur la route de 3m de large). Le lendemain, le voyage s'est fait tranquille.

De La Paz à Rurrenabaque : L'ancienne route entre La Paz et Coroico est renommée pour être la plus dangereuse du monde. Je m'assure que le bus passe par la nouvelle route construite pour éviter les accidents. Oui pas de soucis. Bizzarement, il met 20h alors que ça ne semble pas si long... Bon... Je monte, on est une douzaine de touristes, que des français ! J'ai très vite compris pourquoi il met si longtemps ! Seule la partie la plus dangereuse est remplacée par une nouvelle route. Mais le reste est le même trajet. C'est à dire une route à flanc de montagne avec des à pics hallucinants et une route de 3m de large à double sens !!! J'ai cru mourir de terreur. On dépasse pas les 20km/h mais c'est tellement impressionnant que je n'ose pas imaginer la partie la plus dangereuse. Le tout avec une direction tenue par une corde, un éboulement passé de justesse et des marches arrières pour laisser passer les énormes camions en face. Sachant que l'on roule à gauche car celui qui descends laisse la priorité à celui qui monte. J'ai plus beaucoup de sous mais au retour je prends l'avion ! Parce qu'au final avec tout ça, j'ai fait quatre nuits (presque) blanches de suite et j'en suis à quatre crevaisons

Je vous laisse, maintenant que j'y suis, je pars trois jours dans la jungle amazonienne voir anacondas, dauphins d'eau douces, caïmans et jaguars !!!