Bon j'avoue, avec l'énergie et le temps que je fournis au boulot, quand on m'a proposé d'aller au Bénin trois jours en bord de mer, à Grand-Popo, j'ai pas réfléchi longtemps. Départ donc samedi matin pour se détendre essentiellement sur la plage. J'ai jamais autant dormi depuis que je suis là. Mais comme les hôtels étaient pleins, on s'est retrouvées à dormir avec des matelas sous des moustiquaires à la belle étoile. Les gens de l’hôtel nous ont chouchoutées tout le week-end. Que demander de plus ? Un vrai bonheur avec le bruit des vagues et tout ce qu'il faut. La mer, super dangereuse est aussi très belle, et nous a offert des super plats de poissons, calamars et autre.

Histoire de se balader, nous sommes tout de même parties visiter les villages vaudous aux alentours. On a commencé par un tour en pirogue dans les mangroves, puis on a continué à pied dans le village vaudou (un petit verre de Sodabi au passage à 10h du mat' ça fait mal). Super intéressant évidemment bien qu'un peu flippant. Le Bénin est le berceau du vaudou et du fétichisme, donc on y entend toutes sortes d'histoires un peu étranges et il y a un certain nombre de règles à respecter pour ne pas avoir de soucis... Voici l'entrée de la maison d'un féticheur avec son gardien à l'entrée.

C'est passionnant mais je me languis d'avoir le temps d'explorer ça plus longuement. Je devrais bientôt avoir l'occasion de participer à des cérémonies. En attendant, j'écoute et regarde plus qu'autre chose.

Grand-Popo se trouve à peine à 1h de Lomé mais les choses sont déjà assez différentes. On est tombées un week-end de fête : La fête de Novintcha : concert à fond, maquis avec de la musique bien d'ici, bière béninoise et tout le monde de bonne humeur. Nos deux Zémidjans se sont transformés en garde du corps et nous ont escortées toutes la soirée. Trop drôle. J'ai eu l'occaz de vois les deux grande stars du coin : Petit Miguelito et King Mensah.

Donc, super ambiance, super détente, super musique, super leçon de vaudou, super gens... et fin du week end sur une visite inoubliable. 

Le marché d'Agouégan au Togo (à la frontière) qui est une véritable merveille. Vente d'animaux séchés, bec et pattes d'oiseau, grenouilles, peau de bêtes, crâne, tout ça pour les féticheurs. Et puis pagnes, légumes, poissons séchés, grains... Un marché énorme, dans un dédale de ruelles, avec des milliers de gens partout. Et surtout, les béninois qui viennent de l'autre côté par la rivière, une scène incroyable avec des dizaines de femmes en pagnes traversant en petite barque le fleuve Mono, avec des sacs, des marchandises, des gens dans l'eau, une organisation incompréhensible pour nous mais tellement impressionnante. c'est tellement rare de voir une telle authenticité... Superbe.

Maintenant, retour à Lomé, au boulot et à la ville. La saison des pluies a bel et bien commencé. Mais ça fait pas de mal !!! Je repars au Bénin la semaine prochaine avec Tof.