Entre Chiang Mai et Bangkok nous avons fait un petit stop à Sukhutai pour visiter ses ruines impressionnantes.

Wikipédia a dit :

Selon les historiens modernes, la sécession de Sukhothaï d'avec l'Empire khmer commença dès 1180, sous le règne de Po Khun Sri Naw Namthom, souverain de Sukhothaï et de la cité voisine de Sri Satchanalai (actuel Amphoe Si Satchanalai, dans la province de Sukhothaï). Sukhothaï bénéficiait à cette époque d'une large autonomie, mais elle fut reprise vers 1180 par les Môns de Lavo sous leur roi Khomsabad Khlonlampong.

Deux frères, Po Khun Bangklanghao et Po Khun Phameung (Po Khun était un titre de noblesse) arrachèrent Sukhothai aux Môns en 1239. Bangklanghao gouverna Sukhothai sous le nom de Sri Indrathit et fut le premier souverain de la dynastie Phra Ruang. Il agrandit son royaume aux cités voisines. À la fin de son règne en 1527, le royaume de Sukhothaï couvrait toute la haute vallée de la Chao Phraya.

Les historiens thaïs traditionnels considèrent la fondation du royaume de Sukhothaï comme le début de leur nation, car on connait peu de choses sur les royaumes précédents, même si les études des historiens modernes ont montré que l'histoire thaï commence avant. Elle est donc célébrée encore aujourd'hui.

Nous avons passés presque deux heures dans cet endroit, entourés d'une sérénité peu commune. Je crois que même Tof commence sérieusement à avoir envie de se pencher sur le Bouddhisme et la méditation. Il faut dire que les lieux qui ont été occupés (ou ceux qui le sont encore aujourd'hui) par des moines ou des Bouddhistes, sont toujours si puissants...

Le parc s’étale sur 70 hectares je crois, nous n'en avons fait qu'une petite partie mais de petits étangs en murs de végétation, les statues de Bouddha et les temples en ruines nous ont donnés l’énergie de continuer vers Bangkok.