Se rendre à Darjeeling n'est pas chose simple. Mission...

Nous faisons étape à Mirik, l'un des premiers village entouré de plantations de thé. Ça nous change des rizières et de la fourmilière de Varanasi.

Pour arriver à Mirik, une jeep nous a attrapés entre deux trains, nous devions avoir la tête de l'emploi parce qu'on a pas eu le temps de demander. Ça grimpe sec et les paysages me rappellent le Guaté.

DSC_0508.jpg

Les visages changent, le bouddhisme remplace peu à peu l'hindouisme. Difficile de croire qu'il y a quelques jours nous étions encore au milieu de l'agitation religieuse de Varanasi. C'est un peu le paradoxe de l'Inde, on passe d'une ville qui prie 24h sur 24 dans la boue et les déchets, à un village où rien ne se passe mais où la puissance de la nature et l'harmonie vous saute autant à la figure que les odeurs de pipi.

Au fond de moi je pense à une chose. Je ne suis qu'à quelques coups de volant de l'Himalaya. Ma montagne à moi, celle qui a hanté mes rêves.