A Kajuraho, nous sommes accueillis par un sympathique commerçant qui, entre le rouleau de PQ, les clopes et la fiole de parfum de Jasmin, nous feras quelques tours de magie aux cartes. Alors qu'on vient de se taper un gros relou dans le train qui ne comprenait pas pourquoi on ne voulait pas faire le tour du pays dans son tuktuk pour la modique somme de 2000 euros...

Bref, Kajuraho, c'est la ville étape avant Varanasi, c'est la ville des temples du Kamasutra. Pour le coup, nous sommes déjà bien exténués, pleins de doutes. L'Inde fait remonter des choses à la surface, on s'engueule pas mal et on craque un peu.. Mais la ville est heureusement reposante. Et on ne fera pas l'impasse sur la visite des temples.

Deux choses : non seulement les sculptures sont impressionnantes de beauté ET instructives quand aux possibilités non explorées de nos ébats ...

DSC_0212.jpg

... Le parc qui entoure les temples est d'une tranquillité assez rare en Inde. A tel point qu'on y reste presque 5h, ne serait ce que pour profiter de cet apaisant endroit. A la sortie, l'agitation nous saisis de nouveau et nous devons faire de gros efforts pour ne pas céder à acheter le kamasutra dans toutes les langues ou les gadgets sexuels étranges. Encore un paradoxe dans un pays où la sexualité est plutôt tabou. 

DSC_0228.jpg

Le reste de la journée sera consacrée à une ballade à vélo aux alentours de la ville touristique pour découvrir le vieux village. Deux enfants nous accompagnent tout le long de la ballade et nous font découvrir les recoins de leur village, aux abords de la ville. On finira sous un arbre avec un tchaï entre les mains et deux gamins qui nous réclament des bananes biens méritées.