Ça fait trois jours que je tourne et me balade dans la ville de Georgetown à Penang et je ne m'en lasse pas.

Elle est le reflet d'un pays d'une incroyable tolérance. On y croise des temples chinois, bouddhistes, indiens, des mosquées, des grafittis, et des tours de 70 étages. On peut y manger indien, chinois, japonais, et encore mieux trouver des plats uniques qui résultent de la mixité des peuples.

P1020113.JPG

P1020126.JPG

P1020146.JPG

Je vous assure qu'on a pas mal de choses à apprendre de la Malaisie.

En plus de cela, les gens sont des amours. Chaque fois que je sors mon plan je me fais proposer de l'aide. Tout le monde parle parfaitement anglais. Les gens me saluent et me sourient dans la rue.

Le soir dans little india, attablée avec d'autres personnes pour déguster un korma poulet, les gens m'offre le teh tarik et on passe des heures à discuter.

Les Malaisiens sont de grands voyageurs et ils adorent nous voir venir chez eux. Ils sont attentifs à garder leurs villes propres et à rester authentiques malgré l'évolution rapide de leur pays.

Je suis épatée par une telle réussite. Très peu de pauvreté, des prix hyper avantageux et pourtant c'est plutôt confort comme voyage (bus climatisés, wifi, bonnes routes, ... On est pas à Lomé ou au Guaté).

P1020118.JPG

Bref, c'est un vrai chouette pays qui regarde les erreurs que nous avons faites nous en occident pour surtout ne pas les reproduire. Et ça fonctionne à mort.

Je décolle demain vers les Cameron Islands. En attendant, voici le souhait que j'ai déposé ce matin au temple bouddhiste Keh Lok Si.

P1020164.JPG

Aciaooo !