Après penang, j'avais ouïe dire que Ipoh était une ville très agréable. Belle entrée vers les Cameron Highlands.

Me voici donc partie à 9h vers Ipoh. Je me suis retrouvée à midi dans une ville glauque et infâme, perdue, seule, désespérée. Malgré tout je cherche un hôtel, mais pas de tarif à moins de 45 ringgitts (je paye 15 maxi depuis le début).

À cela s'ajoute que pendant ma recherche, dans la ville je ne croise aucune femme... Mais plutôt quelques âmes perdues, qui me toisent du regard. Le bad en bref.

Ma décision est prise : je me casse d'ici. C'est l'avantage d'être seule. À la fois j'ai traversé un grand moment de solitude, à la fois il ne tient qu'à moi de changer la donne. 

Seul bus pour les Cameron à 18h. Je prends mon ticket, il me reste 3h30 à tuer.

J'ai entraperçu un temple hindou, autant aller faire un saut. Et me voici en train d'assister à un cours de danse indienne ! Magnifique.

P1020177.JPG

Ma balade dans la ville finalement me dira que ce n'était pas l'enfer. Je mange 2 onion pakora, m'achète quelque bangles et hop, bus pour Tahan Rata.

Ici il fait frais, j'admire les plantations de thé, prépare quelques treks, rencontre un french ingénieur en pétrole qui vit aux émirats... Je ne me suis pas trompée, je suis exactement là où je veut être.

Premier aperçu

P1020199.JPG

Son de circonstance, Levon Minassian : http://www.youtube.com/watch?v=ENb9wVscBY8